Andalousie

L'Andalousie est la réalité d'un métissage culturel abouti. La rencontre harmonieuse entre les peuples du croissant et ceux de la croix, donne à cette région une qualité de vie unique entre l'Afrique et l'Europe. terre chaleureuse qui arbore ses somptueux palais et jardins d’influence arabo-mauresque sous un soleil permanent.

MALAGA

Ville enchanteresse pleine de vie et d’histoire. Sa culture, sa richesse archéologique et ses monuments, son ouverture au monde, son statut de capitale de la Costa del Sol, Picasso, sa Cathédrale, ses rues et ruelles, sa Semaine Sainte, sa feria d’ Août… reflètent toute la philosophie d’un peuple capable de s’ouvrir totalement au modernisme tout en gardant un profond et sentimental respect pour ses coutumes ancestrales et ses racines. Si l’on ajoute à cela son climat, ses plages, sa gastronomie, son exubérante culture populaire, il résulte que tout un chacun s’y sent comme chez lui...

La Cathédrale de l'Incarnation s'érige sur l'ancien emplacement de la Mosquée-Aljama, ou Grande Mosquée de la ville, existant pendant les huit siècles d'occupation musulmane. Sa construction commença pendant la première moitié du XVIe siècle (1528) et dura tout au long des XVIIe et XVIIIe siècles. C'est une 'uvre inachevée manquant de finitions sur la façade principale et la tour sud ; avec le temps, ceci a donné à ce temple un aspect singulier très caractéristique d'où le fait qu'elle soit populairement connue sous le nom de la "La Manquita". Le plus remarquable à l'intérieur est l'uvre sculpturale du ch'ur, avec 42 tailles réalisées par Pedro de Mena, Ortiz de Vargas et Giuseppe Micael Alfaro et les deux orgues, magnifiques instruments musicaux 'comptant plus de 4 000 tubes, rares exemplaires du XVIIIe siècle qui se conservent encore en bon état d'usage. Il accueille le Musée de la Cathédrale.

GRENADE

Aux pieds de Sierra Nevada et très près de la Méditerranée se trouve Granada. Une terre d’étés doux et chauds et des hivers adéquats pour la pratique des sports de neige au scénario privilégié des plus hauts sommets de la Péninsule Ibérique

Ce quartier s’élève face à l’Alhambra sur la rive droite du Darro. C’est là que fut construite la première forteresse arabe de Grenade et que se réfugièrent les maures après la conquête de la ville par les chrétiens. Les ruelles sont bordées de maisons blanches ou de longs murs entourant les jardins de villas parfois cossues.

Visite l’Alhambra, véritable palais des mille et une nuits, qui est le témoignage le plus évocateur de l’art Musulman Andalous. Construit au gré de la fantaisie de ses souverains successifs; c’est i enchevêtrement raffiné de patios, d’alcôves intimes, de salles royales et de jardin merveilleux.

L'origine du Palais de Charles Quint, s'explique parce qu'il fut considéré nécessaire de créer un endroit qui réunisse tout le confort de époque pour l'Empereur et sa famille, puisque le Palais, qui était leur résidence d'été, ne couvraient pas leurs besoins. L'empereur ordonna la construction du palais à côté de l'Alhambra pour pouvoir jouir de ses merveilles.

Visite de la Mosquée qui fut construite à partir de l’an 785 sur l’église Wisigothe. La Mosquée occupe actuellement une superficie de 23 400 m². Elle fut déclarée patrimoine de l’humanité en 1984. Son utilisation comme point de rencontre ou de discussion, en plus d‘être un lieu de prière, montre sa véritable importance. Vous pourrez admirer ses quelques 110 colonnes, ainsi que la magnifique coupole centrale. Visite de la cathédrale, ancienne Mosquée jusqu’en 1236. Elle fut reconstruite au XIVème siècle par Henri II. Les travaux de la cathédrale durèrent 243 ans.

SEVILLE

Sa situation géographique, à cheval entre l'Europe et l'Afrique, lui donne un atout indéniable. Elle en fait le creuset des cultures musulmane, catholique et juive. Ce mélange confère à la cité andalouse un incroyable patrimoine architectural ! D'ailleurs, le refrain d'une vieille chanson espagnole dit "Quien no ha visto Sevilla, no ha visto maravilla" (Qui n'a pas vu Séville n'a pas vu de merveille)...

La cathédrale de Séville, (Cathédral de Santa María de la Sede) a été construite entre 1402 et le XVIe siècle.  C'est la troisième cathédrale plus vaste après la Saint-Pierre de Rome et le Saint Paul de Londres, et évidemment la plus grande d'Espagne. Ses dimensions en font également le plus grand édifice gothique entièrement construit au Moyen Âge. L'édifice a été construit en lieu et place d'une mosquée almohade, dans le souci de symboliser, par un monument prestigieux, la prospérité de la capitale andalouse devenue une grande cité commerçante après la Reconquista.  Les bâtisseurs réutilisèrent des éléments et des colonnes de la mosquée et transformèrent en campanile son minaret, la fameuse tour de la Giralda, aujourd'hui devenue le symbole de la ville.

De l’Alcazar Almohade il ne subsiste que le patio de Yeso et le Pan de mur qui sépare la cour de la Monteria de celle du lion : le reste est d’époque chrétienne. Ce palais fut construit en 1362 par le roi Pierre Le Cruel (1350-1369), 78 ans après le départ des Arabes de Séville.
Le décor, qui reprend systématiquement les éléments de celui de l’Alhambra de Grenade. Edifié à la même époque, en fait l’œuvre le plus purement Mudéjar qui soit, malgré les modifications apportées aux siècles suivants. On pense que des architectes Arabes participèrent à sa construction.

 

Avis légal

Real Time Web Analytics

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive Module Information
Web Analytics